Pour les jeunes et pas qu’eux, Noël est plus redouté qu’attendu. C’est pourtant l’occasion de mettre un peu de bonheur dans sa vie et celle des autres.

Fête ringarde ou opportunité : le paradoxe de Noël

Pour certains, dont vous faites peut-être partie, Noël est plutôt synonyme de corvée que de féerie. Les réunions familiales, ça ne fait pas toujours rêver, je sais ce que c’est ! Vous attendez peut-être le nouvel-an avec impatience…

Mais si Noël n’était pas si ringard que ça ?

La fête de Noël, une occasion unique

Plus qu’une fête, Noël peut parfois être une période de stress. Cet événement est traditionnellement fêté en famille, au sens large, mais que se passe-t-il lorsqu’on regroupe des membres éloignés de la famille qui sont en tension tout le reste de l’année ? On prend le risque d’aller au conflit, ou au « mieux », de s’ennuyer ferme auprès d’obscurs cousins, pour lesquels on n’a aucun intérêt.

Mais plutôt que de ressentir le réveillon et la fête de Noël comme une épreuve, je suggère de sérieusement penser à toutes les images positives que ces festivités transmettent.

Comme on dit, « plaisir d’offrir, joie de recevoir » : le jour de Noël est avant tout l’occasion de faire preuve de générosité envers ses proches – et pas que. La véritable magie du moment, ce n’est pas seulement déballer ses cadeaux de Noël devant les décorations. Ce qui compte, c’est surtout de ressentir la satisfaction d’offrir aux autres, aussi bien des produits physiques que de l’attention.

Plus que jamais, Noël est l’occasion de s’interroger sur ses priorités et sur son rapport aux autres. Car être en paix avec soi-même, c’est être en paix avec sa famille ; et par une famille apaisée, nous arrivons à un pays apaisé, et à la fin, à un monde apaisé. Je vous invite à y réfléchir sérieusement avant de soupirer à l’approche de Noël !

Mon top 5 pour un Noël harmonieux

Pour finir, un peu de pratique ! Voilà 5 astuces pour donner de la valeur à ces fêtes de fin d’année, et véritablement apprécier la réunion de toute la famille.

  1. Penser à l’autre avant de penser à soi : vous serez bien content que l’on fasse de même pour vous !
  2. Ne pas prendre personnellement ce que l’autre vous dit dans une réunion de famille : soyez indulgent et compréhensif. Se fâcher n’est positif pour personne.
  3. Être reconnaissant ce que l’on a : être en vie, et sans doute en bonne santé, est déjà une chance. Ne l’oubliez pas.
  4. Mettre la priorité sur le lien : si vous ne profitez pas des fêtes de Noël pour vous rapprocher des autres, quand le ferez-vous ?
  5. Rendre service aux plus démunis que soi : essayez sincèrement, vous serez surpris du bien-être qu’une bonne action peut susciter en vous.

J’espère que ces conseils vous aideront à changer votre point de vue sur cette date charnière, et vous souhaite d’avance un joyeux Noël !