La gratitude possède une capacité, une puissance incroyable, bien plus que nous ne pourrions l’imaginer !
De nombreuses études scientifiques ont été réalisées sur le sujet : elles nous permettent d’en savoir davantage aujourd’hui sur le pouvoir de la gratitude. Entre autres, Robert Emmons, professeur de psychologie, à l’université de Californie a travaillé sur les effets de la reconnaissance.
Lorsque nous sommes en position d’ingratitude, (c’est -à-dire de plainte, de victimisation, dans la croyance que « c’est la faute des autres » …) nous sommes en énergie dite basse. Cet état est représenté par les ondes Bêta.
Voici une image représentant les ondes Bêta. Il s’agit d’une oscillation électroencéphalographique qui est le résultat de l’activité électrique du cerveau.

En regardant cette image, nous pourrions penser que nous sommes plutôt en énergie haute, car les oscillations sont remplies de mouvements ! Oui, notre cerveau produit ce type d’ondes lorsque nous pratiquons une activité physique ou intellectuelle. Elles sont effectivement adéquates dans ce mode actif.

  • Lorsque nous apprenons, nous sommes en rythme Bêta: nous sommes concentrés, à l’écoute, avec l’intention de bien enregistrer. C’est normal !
  • Lorsque nous sommes focalisés sur des préoccupations extérieures, nous sommes également en rythme Bêta.

Dans cet état d’activité, nous restons cependant dans notre zone de confort. Nos actions resteront sensiblement les mêmes et nous reproduisons ce que nous connaissons déjà.
Ces ondes sont serrées, elles ne laissent pas d’espace à la nouveauté, à la création…
Ce tableau représente assez bien notre état de tension. Difficile de retrouver une certaine sérénité dans cette circonstance rythmique…

Connexion avec tout ce que j’ai déjà !
Lorsque nous portons notre attention vers la gratitude (merci à la vie, même dans des choses difficiles !), nous nous trouvons en énergie haute, c’est-à dire avec une énergie riche en onde Alpha.
Ce flux active la créativité, l’inspiration. Il permet d’effectuer des choix en toute conscience (avantage / inconvénient) et de s’adapter en changeant de focus en cas de difficultés.
Nous trouvons des solutions, des stratégies qui sortent du cadre de référence de nos habitudes. Cela est assez normal, puisque nous sommes dans une énergie élevée !
Voici l’image en rythme Alpha.

Je vous laisse comparer les deux et en tirer vos conclusions !
C’est vraiment incroyable, notre système cérébral à la capacité de passer d’un état à un autre ! Savez-vous qu’il peut descendre en rythme Alpha en quelques minutes, si simplement nous ressentons de la gratitude ?
La gratitude est égale à un muscle : nous sommes invités à l’entrainer régulièrement !
Le pouvoir de la gratitude est l’équivalence à une autre forme d’intelligence.
Quel incroyable cadeau de pouvoir accéder un tel niveau de conscience supérieure !
Habité par la reconnaissance, il y a quelque chose qui « lâche », qui se détend. Ce cheminement va nous permettre d’ouvrir l’inspiration, de rejoindre un sentiment de plénitude, d’amour, de trouver davantage de connexion avec nous-même, d’être plus proches de qui nous sommes en tant qu’individu.
Parfois un élément extérieur peut nous aider à nous sentir rempli de gratitude, comme la magie de cette glace sur une branche d’arbre…
Quel est le meilleur moment de votre journée ?
Voici quelques exemples de gratitude dans ma journée :
• Prendre ma fille de 23 ans dans mes bras et de lui faire un câlin… fermer les yeux… et ancrer ce moment précieux.
• D’avoir goûté ce soir, un moment précieux auprès de mon mari, avec une pensée édifiante.
• De prendre le choix de sortir une demi-heure pour écouter de la musique juste pour moi, en appréciant ce qu’il y a autour de moi.
• De recevoir un appel de mon fils
• D’avoir des mains pour écrire ce texte
Et vous … ???
Quels sont vos moments de gratitude, présents et passés ?..
Allez, à vos stylos et carnets !
Et si nous commencions dès maintenant à écrire 5 gratitudes, chaque jour pendant une semaine, et ensuite à regarder ce qui se passe ?..