Connaissez-vous une personne célèbre qui a été en échec scolaire et qui, pourtant a réussi à sa vie ?

Jean- Paul Gauthier, styliste et grand couturier français, n’a pas eu le bac. Entre 15 et 17 ans il a envoyé ses croquis à Yves St Laurent, qui les a rejetés.

Mika, chanteur populaire mondial. Victime d’harcèlement scolaire et déscolarisé plusieurs fois.  Il est dyslexique.

Albert Einstein avait d’énorme déficience et retards pour parler, ainsi que pour apprendre à lire. Il était certes excellent en math, mais le reste de son bulletin scolaire était catastrophique. Il était dyslexique, maladroit et dissipé en classe. Il s’est même fait mettre à la porte de son école à l’âge de 15 ans !

Je suis certaine que, vous aussi, vous connaissez une personne qui, malgré son faible niveau scolaire, a une vie épanouissante aujourd’hui. Une vie qui inspire d’autres personnes !

J’ai même découvert récemment ce jeune adulte : Sofiane Marie, il y a deux ans, il n’allait plus en cours. Il était en total échec scolaire ! Pourtant il a réussi à trouver les ressources nécessaires pour reprendre ses études.

Qu’est-ce qui vient polluer l’échec scolaire ?

Le regard social

Le fait de se sentir différents des autres…et c’est juste ! Vous êtes différents les uns des autres.
Dans ce regard social vient s’entremêlés les émotions de vos parents.
Pour vos parents, le premier sujet de conversations sont les études de leurs enfants.
Des sentiments de frustration, de déception peuvent apparaître dans leurs échanges jusqu’à même de la colère. Cela vient impacter l’égo dans leur rôle de parent.

Le regard social, pour vous jeunes adultes, est en lien avec le besoin d’appartenance.

Cette soif de relation est fondamentale dans cette période.

Vos pensées : croire que l’échec scolaire est une fin en soi !

Est-ce la vérité ? Est-ce que vous en êtes sûr à 100% ? Vous pensez que oui ! Vous vous dites certainement « c’est une vérité puisque je suis en échec ! je n’arrive pas à me concentrer… je n’arrive pas à me motiver… de tout façon rien ne m’intéresse… mes bulletins sont tellement catastrophiques !! »

Si vous trouvez 100 personnes qui valide ce que vous êtes en train de vous dire, peut-être que cela aura une partie de vraie.

Sinon, ce sont juste des pensées que vous croyez être vraies, qui ne l’est pas !

Vos pensées vous protègent pour que vous ne puisez pas passer à l’action !

Solution à l’échec scolaire ?

Commencez par vous poser des questions de qualité

Les questions que vous vous posez orientera votre vie – là où vous avez envie d’aller

Exemple de questions « Qu’est-ce que je veux ? qu’est qui est important pour moi ? où est ce que j’ai besoin de m’améliorer ? De quoi j’ai besoin ? Dans quel domaine je passe le plus de temps ? Quel sont vos buts dans cette période de vie ? etc…

Votre passé n’est pas votre futur

Qui avez-vous envie de devenir dans les prochaines années ? Que voulez-vous faire de votre futur ? Commencez à l’imaginer. Comment cela serait-il ?

Appuyez- vous sur votre passé pour réaliser votre futur

Tu as déjà réussi beaucoup de choses ? Quand est-ce que vous avez réussi à faire quelque chose qui vous faisait peur et pourtant vous l’avez fait ?

Réfléchissez à des moments de victoires – des moments d’explosions de joie – des moments de certitude – des moments de connexions avec quelque chose magique.

Etes-vous prêt à payer le prix pour être bien entouré ?

Décidez de vous entourer de personnes qui vous inspire- qui ont des valeurs similaires aux tiennes – des personnes qui ont envie de réussir, de se challenger.

Formez-vous, éduquer votre intelligence ?

Continuez à vous former, à apprendre, quel que soit votre âge. Développez vos talents, vos qualités. Investissez sur vous. Vous avez de la valeur. Vous êtes précieux ! La vie c’est une formation, un entrainement !

Combien de temps prenez-vous pour ce qui est important, pour vous ? Dans quelle énergie vivez-vous en ce moment ? Combien d’argent dépensez-vous pour vous former ? Quels sont vos pensées lorsque vous pensez formation – investissement ?

Imagine-le « TOI » du futur !

Le cerveau ne fait pas de différence entre l’imaginaire et le réel.

A quoi voulez-vous ressembler dans le futur ? Qui voulez-vous être dans le futur ? quelle compétence souhaitez-vous acquérir ? comment vivrez-vous vos moments de joie, d’enthousiasme ? etc…

Réussir : c’est s’investir pour apporter une valeur pour les autres.

Vous êtes fait pour grandir, créer, évoluer, progresser, apprendre, tomber, se relever et continuer. Vous ètes né pour réussir.

C’est à vous de déterminer que vous pouvez réussir !

Si vous ne savez pas, par quelque chemin passer pour tendre vers ce développement.

C’est mon métier de vous y aider.